paris

deviant

Déviant

Publié le :

En déviant de chez Vivant, on tombe sur ce qu’on croirait une poissonnerie. Tanké derrière un rideau de fer qui se lève tous les soirs à 18h30, Déviant dévoile un comptoir en terrazzo noir et blanc dans un espace confiné aux miroirs à 360, ouvert par la team de Pierre Touitou. La culture du comptoir et de la bonne franquette à l’espagnol est bel et bien ressuscitée. Alors on partage des assiettes de chou au citron, des chicken wings épicés, des accras de haddock, des carottes beurre noisette ou des coques au lait de coco. On s’accoude en jouant des coudes, en buvant du vin naturel dans cet open space de la food où il fait si bon manger debout.

L'adresse